L'offre des fournisseurs de l'industrie agroalimentaire

S'inscrire à la newsletter

Embrayages

Embrayages centrifuges

Une large gamme polyvalente

INDISPENSABLES pour les MOTEURS THERMIQUES,ceux-ci ne pouvant être démarrés qu’à vide.Al’arrêt, bien entendu, et en marche à vide, la machine n’est pas entraînée. Elle ne l’est qu’ensuite - automatiquement etsans intervention extérieure - lorsque le moteur est accéléré jusqu’à sa vitesse normale de travail.


TRÈS RECOMMANDÉS POUR LES MOTEURS ÉLECTRIQUES, et notamment, pour les moteurs asynchrones tripha-sés ( les plus couramment utilisés) dont la brutalité de démarrage est redoutable et risque de détériorer la machine entraî-née et les organes de transmissions intermédiaires. Autre avantage d’un tel embrayage progressif : la diminution de l’ap-pel de courant au démarrage, donc la possibilité d’utiliser un moteur plus faible.


VITESSE DU DÉBUTDE L’EMBRAYAGE. Selon le type de machine entraînée (lourde, légère, ...) ou de la matière travaillée(viscosité, fluidité,...) il peut être désiré que le processus d’embrayage commence plus ou moins tôt. Il se produira d’autantplus vite que les ressorts  attirant les patins Pvers le centre seront plus faibles. Donc, 2 façons d’agir : augmenter ou diminuer le nombre des ressorts en action, ou choisir des ressorts d’une force différente. C’est donc un réglage fort simple.

Lesproduit

Impérativement, avant tout calcul, appliquer au couple nominal requis par la machine, un facteur de service tenant comp-te des aléas d’utilisation (chocs, démarrages fréquents,..., voir notre catalogue www.prudhomme-trans.com ). Des abaques, permettent de faire un choix correct, mais nous conseillons avec la plus grande insistan-ce de nous soumettre votre problème. Le Bureau d’Etudes du Fabricant de ces embrayages dispose d’ordinateurs, spé-cialement programmés pour ce choix, et l’expérience de ses spécialistes, évitera tâtonnements et faux pas, et guideravers une solution sûre, voire même la plus économique.En cas de fabrication en série, nécessité de vérifier ce choix par des essais répétés en conditions réelles d’emploi.


RENSEIGNEMENTS NÉCESSAIRES (avec commentaires et plans de montage à l’appui) : — ORGANE MOTEUR= nature (thermique, électrique,...) marque, type, puissance,... - Vitesse à vide - Vitesse de travail- Arbre de sortie, ...— ORGANE ENTRAÎNÉ= type de machine, travail effectué, conditions d’emploi. Vitesse d’utilisation, accélérations éven-tuelles. Travail par jour/mois/année. Fréquence des démarrages. Arbre de commande, etc...Moment d’inertie si masses importantes à mettre en mouvement.Conditions ambiantes d’emploi (température - humidité - poussières - corrosion, ...) vibrations.— Ensemble fixe ou mobile - Utilisation = à l’unité, en série, pour réparation.